La France devrait s’aligner sur le Luxembourg et la Belgique en matière de réglementation concernant les films solaires sur les vitres avant des véhicules et cela, dès 2016. (En réalité, les vitres pourront toujours être teintées si l’opacité ne dépasse pas 30%.)

C’était une volonté du gouvernement français depuis plusieurs années, ça sera une réalité pour 2016: les vitres teintées devraient être interdites sur les voitures françaises dès le début de l’année prochaine, selon une information du Parisien. Mais cette interdiction ne devrait viser que les vitres latérales à l’avant, notamment celle du conducteur, pour permettre aux agents de police de contrôler plus efficacement un automobiliste.

En réalité, les vitres pourront toujours être teintées si l’opacité ne dépasse pas 30%. Près de 160 000 voitures devraient alors repasser chez le garagiste pour changer le vitrage, ou s’acquitter d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points.

C’est, plus ou moins, ce que prévoit déjà la loi dans plusieurs pays européens dont le Luxembourg. Au Grand-Duché, «tout véhicule routier automoteur doit être aménagé de façon à ce que la vue du conducteur soit suffisamment dégagée vers l’avant et les deux côtés», indique le Code de la route. Un véhicule immatriculé au Luxembourg peut donc avoir un filtre obscurcissant sur les vitres latérales avant, «à condition qu’il soit homologué».

Sur le pare-brise, c’est une bande de 10 cm sur tout le tour de la vitre qui est uniquement autorisée. Enfin, il n’y a pas d’interdiction pour l’arrière. La norme européenne précise quant à elle que toutes les teintures ne doivent pas dépasser les 30% d’opacité et que la visibilité doit rester optimale pour le conducteur, depuis l’intérieur de son véhicule.